En chemin

Il y a plus de 20 ans, un journal islandais rapportait que la police avait appréhendé  à l’aéroport un Landshornaflakkari (vagabond). Le jeune gars voulait monter dans l’avion mais n’avait pas de carte d’embarquement à présenter. Il expliqua qu’il n’avait pas besoin de carte d’identité, car une dame l’attendait à destination et réglerait le prix de son voyage.

Il s’avéra qu’avec cette déclaration, il avait déjà voyagé en bus dans tous les coins d’Islande sans jamais payer son voyage, et qu’il avait même réussi à embarquer sur le ferry pour Heimaey dans les îles Vestmann. Ce rusé vagabond, qui souhaitait enrichir son expérience, avait juste 9 ans, et à l’aéroport il avait poussé sa chance un peu trop loin.

Peut-être le vagabond d’alors racontera-t-il un jour ses expériences dans ces pages. D’ici là, pour que le temps ne s’écoule pas en vain, d’autres vagabonds raconteront ce qui, dans leurs voyages, ne leur a pas échappé.

Traduction: Jackie Dobble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *